L’ami

Tiffany Tavernier

Thierry, assiste sidéré à l’arrestation de son voisin et unique ami, Guy Delrie, un samedi matin en apparence ordinaire. Il est sous le choc quand il apprend que son ami est accusé d’être le tueur de fillettes qui sévit depuis des années dans la région.

Oscillant entre colère, déni et chagrin devant cette accusation monstrueuse, Thierry veut comprendre comment il a pu ignorer la vraie nature de son ami. Il plonge dans ses souvenirs d’enfance, marqués par la violence et la solitude, lors d’une longue quête bouleversante qui illustre la fragilité de la frontière entre amitié et solitude

Note : 5 sur 5.

A travers une histoire forte et choquante, un être humain essaie de se reconstruire. Scénario original et bien écrit.

Annie

La disparue de la cabine n° 10

Ruth Ware

Une semaine à bord d’un yacht luxueux, à sillonner les eaux du Grand Nord avec seulement une poignée de passagers.
Pour Laura Blacklock, journaliste pour un magazine de voyage, difficile de rêver d’une meilleure occasion de s’éloigner au plus vite de la capitale anglaise.
D’ailleurs, le départ tient toutes ses promesses : le ciel est clair, la mer est calme et les invités très sélects de l’Aurora rivalisent de jovialité. Le champagne coule à flot, les conversations ne manquent pas de piquant et la cabine est un véritable paradis sur l’eau.
Mais dès le premier soir, le vent tourne. Laura, réveillée en pleine nuit, voit la passagère de la cabine adjacente être passée par-dessus bord.
Le problème ? Aucun voyageur, aucun membre de l’équipage ne manque à l’appel. L’Aurora poursuit sa route comme si de rien n’était.
Le drame ? Laura sait qu’elle ne s’est pas trompée. Ce qui fait d’elle l’unique témoin d’un meurtre, dont l’auteur se trouve toujours à bord…

Note : 3 sur 5.

Ruth Ware nous propose un style simple et facile à lire plutôt sympathique, même si l’histoire manque de rythme.

Anne

Le paradis blanc

Kristin Hannah

Quand Ernt rentre du Vietnam, Leni, dix ans, ne reconnaît pas son père. Poursuivi par de terribles cauchemars, il se montre violent envers sa femme Cora. Un jour, il reçoit une lettre du père d’un de ses amis, mort dans ses bras durant cet enfer, qui lui lègue une masure en Alaska. Ernt pense qu’il pourra s’y reconstruire. Avant la guerre, ils étaient si heureux…
« Quelqu’un m’a dit un jour que l’Alaska ne forgeait pas le caractère, elle le révélait. La triste vérité, c’est que l’obscurité qui peut régner en Alaska a révélé le côté obscur de mon père. Il était vétéran du Vietnam, ancien prisonnier de guerre. Nous ne savions pas alors tout ce que cela signifiait. Maintenant, nous le savons. »
Kristin Hannah, née en 1960 en Californie, était avocate avant de devenir un écrivain à succès et d’écrire plus de vingt romans, tous populaires dans son pays. Après Le Chant du Rossignol, best-seller mondial, Kristin Hannah revient avec ce historique, éblouissante saga familiale dans l’Alaska des années 1970.

Je n’ai jamais voyagé sur les terres sauvages de l’Alaska. Ce est une révélation de l’aventurier qui sommeil en chaque lecteur. J’ai exploré avec Google Maps en suivant le récit les fabuleuses contrées encore vierges. A lire.

Ian

Note : 4 sur 5.

Le jour de ma mort

Jaques Expert

Charlotte est une jeune femme sans histoires. Elle a un travail qui lui plaît, un petit ami avec qui elle espère se marier, un chat. Elle se dit heureuse. Cependant, une nuit, elle se réveille tremblante de peur, en sueur, à l’affût du moindre bruit. Elle est seule chez elle. On est le 28 octobre. Le jour de sa mort.
Trois ans plus tôt, à Marrakech, Charlotte a consulté, avec trois amies, un voyant dont les prédictions se sont réalisées pour ces dernières. Qu’en sera-t-il pour Charlotte à qui il avait annoncé une mort violente le 28 octobre ? Commence alors une nuit d’angoisse. La jeune femme est-elle victime d’une paranoïa alimentée par l’effrayant souvenir ? Est-elle réellement en danger alors qu’un tueur psychopathe rôde dans la ville ?

Note : 5 sur 5.

psychologique intense dans lequel une funeste prédiction fait sombre une jeune femme dans une terrible paranoïa. Peut-on échapper à son destin ?

Catherine

Rêveur zéro

Elisa Beiram

Les deux têtes du Golden Gate émergent de leur nuage de brume, derrière la colline. Si seulement j’arrivais à rejoindre la ville, je serais en sécurité.
N’y a-t-il rien à faire qu’à subir le courroux de ce grand marshmallow ?
Mon bolide est éjecté hors de la scène. Il s’élève quelques instants, volette, volette, mais sa masse l’emporte sur les rêves et il est rappelé vers les flots, où se déversent les débordements rosâtres de la bête élastique. De plein fouet, je percute la surface. Le rideau tombe dans une gerbe d’éclaboussures, sous les applaudissements de la pluie mauve.

Dans un futur proche, une épidémie de rêves.

Ils se matérialisent dans la réalité. Leurs manifestations peuvent être badines, terrifiantes, ou simplement ridicules. Mais les pires d’entre elles provoquent de réels dégâts. Face à leur multiplication, l’ensemble de la société est mise à l’épreuve.

Note : 2 sur 5.

Un d’anticipation soulignant l’importance du rêve dans une société où l’intelligence artificielle tend à s’imposer.

Christiane

Comme un enchantement

Nathalie Hug

Au cœur des paysages magiques de l’Emilie Romagne, un lumineux sur le réinvention de soi et le pouvoir malicieux de l’amour.
Eddie, 35 ans, vit seule à Montmartre, dans un minuscule appartement où il lui faut grimper sur une chaise pour tenter d’admirer le dôme du Sacré Coeur Orpheline à seize ans, elle s’est construit une vie de détachement et d’invisibilité, pour tenir le malheur (et le bonheur) à distance.
Un jour, un notaire au charmant profil d’aigle ébouriffé, lui annonce qu’elle est l’unique légataire d’un très vieil italien et l’héritière d’une ferme en ruines dans la région de Parme, en Emilie Romagne.
Alors qu’elle n’y a jamais songé, Eddie ressent soudain l’envie de fuir Paris, sa vie monotone, de découvrir ses racines. Et coup de tête ou coup de poker pour séduire le charmant notaire, elle décide de s’envoler pour l’Italie. En partant à la découverte de ce mystérieux héritage et en plongeant dans cette merveilleuse région italienne, elle n’imagine pas combien le cours de son existence va se trouver chamboulé.
Dans les paysages magiques de l’Emilie Romagne, un lumineux et réjouissant sur la réinvention d’une vie et la puissance de l’amour

Note : 4 sur 5.

Ce livre nous fait voyager dans la région de Parme avec des personnages attachants.

Isabel

La face cachée de Lily

Françoise Dorner

 » Tout allait bien avec mon mari, jusqu’au jour où le boucher m’a complimentée pour ce qu’il avait surpris la veille : notre baiser passionné sous une porte cochère, avec ma jupe fendue. Sauf que je n’avais aucun souvenir de porte cochère, et que je suis toujours en pantalon. Ma vie de couple a basculé, ce jeudi-là, tandis que je nous achetais du boudin. Mais cette femme qui n’était pas moi allait me permettre de découvrir enfin qui je suis.
D’explorer, avec une jubilation croissante, la face cachée de la gentille fille indolore qu’avaient fabriquée ma mère, mon conjoint, les convenances et les blessures d’enfance. « .
Françoise Dorner, prix Goncourt du premier roman, prix Roger-Nimier, prix du Théâtre de l’Académie française, nous offre le portrait irrésistible et poignant d’une jeune femme étouffée qui, à la faveur d’une trahison, reprend le contrôle sur sa vie, son couple et ses désirs.

Note : 4 sur 5.

Une histoire banale, présentée avec beaucoup de fantaisie qui m’a bien amusée !

Michelle

Et l’amour continue

Joffrey Gabriel

Louis ne rentre plus dans les cases : il se sent trop jeune pour être retraité, mais pas assez pour courir le long de la Corniche. Veuf et solitaire depuis dix ans, amoureux des livres et des vieilles voitures, il s’inscrit sur un site de rencontres. Aurore, divorcée, mère de deux grands enfants, et libraire fonde peu d’espoir sur un nouveau départ. Pourtant, lorsque ces deux âmes solitaires se rencontrent, une belle promesse d’éternité se dessine. Leur amour estival naissant est brutalement interrompu par un accident qui plonge Aurore dans le coma.

Note : 5 sur 5.

Une lecture émouvante qui présente l’amour sous différentes formes, de manière simple et juste, au travers des épreuves de la vie. Les personnages sont très touchants et nous prouvent que l’amour est partout.

Stéphanie

L’année de Grâce

Kim Ligget

Celles qui survivront ne seront plus jamais les mêmes.
« Personne ne parle de l’année de grâce. C’est interdit.
Nous aurions soi-disant le pouvoir d’attirer les hommes et de rendre les épouses folles de jalousie. Notre peau dégagerait l’essence pure de la jeune fille, de la femme en devenir. C’est pourquoi nous sommes bannies l’année de nos seize ans : notre magie doit se dissiper dans la nature afin que nous puissions réintégrer la communauté.


Pourtant, je ne me sens pas magique.
Ni puissante. »
Un an d’exil en forêt.
Un an d’épreuves.
On ne revient pas indemne de l’année de grâce.
Si on en revient.

Note : 5 sur 5.

Une dystopie féministe qui nous ouvre les yeux sur les mécanismes sexistes de notre propre société.

Erell

Laisser un commentaire