La vie de Max, 14 ans se trouve chamboulée depuis qu’il est tombé raide dingue de la jolie Romane, fraîchement arrivée à son école. Tout son univers semble désormais graviter autour de cette étoile. Jamais à court de mots, il se confie à son journal intime qu’il nomme affectueusement Tifrère en référence au petit frère qu’il n’a jamais eu.

Max aura-t-il le courage d’aller parler à celle qui hante ses nuits et rythme ses journées au gré de ses apparitions ?

Bruno Coppens est un amoureux des mots. C’est d’ailleurs d’une overdose de jeux de mots dont il nous fait profiter dès les premières pages du journal de Max. L’auteur nous décrit son coup de foudre ainsi que la puissance de son sentiment amoureux qui s’apparente à une drogue.

Nous suivons l’auteur en immersion dans la tête d’un qui découvre les premiers émois de l’amour avec ses espoirs insensés mais aussi son lot de désillusions.

Je vous recommande cette belle histoire tout en émotions.

Note : 4 sur 5.

Catherine

Ce livre a été choisi dans le cadre du challenge de l’été 2020
Lis ! C’est du belge.

Loverdose Couverture du livre Loverdose
Bruno Coppens
Ado
Averbode
2006
80

L'amour rend fou, dit-on. Et aveugle aussi? Y croyez-vous? Suivez Max. Max est accro. Accro à l'amour. Et quand il se retrouve en manque, il est prêt à tout combler ce vide. Jusqu'où ira-t-il? ... L'amour rend fou et aveugle jusqu'à Loverdose.

Laisser un commentaire