Surprenant que je lise ce genre de livre… et pourtant ! Comme le héros mal-aimé, je m’appelle Jacques, j’ai 65 ans, j’ai trois enfants dont une fille enceinte, trois beaux-enfants mais moi j’ai une kyrielle de petites-filles (8). Donc, je me suis comparé tout au long de ma lecture au méchant de service… Je trouve l’approche assez biaisée (légèrement féminisante… ?) mais la fin de l’histoire de la tribu Le Gennec me raccommode avec l’auteure – quoique un peu surfaite. La morale de l’histoire rentre bien dans la philosophie de notre époque. A quand la suite pour corriger un peu Martine…:-)

Pasteur Jacques

Ce livre a été choisi dans le cadre du challenge de l’été 2018

Thème choisi : Un livre que « tout le monde » a lu.

Nos adorables belles-filles Couverture du livre Nos adorables belles-filles
Aurélie Valognes
M. Lafon
2016
269

Ce livre existe aux éditions Michel Lafon sous le titre "Nos adorables belles-filles".

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut : un père, despotique et égocentrique, Jacques. Une mère, en rébellion après quarante ans de mariage, Martine. Leurs fils, Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants ; Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps ; Alexandre, rêveur mou du genou. Et... trois belles-filles délicieusement insupportables ! Stéphanie, mère poule angoissée ; Laura, végétarienne angoissante ; Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l'arrivée va déstabiliser l'équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d'une sagesse à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’incruste. Mélangez, laissez mijoter... et savourez !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :