J’ai tout simplement adoré !

Ce m’a plus qu’interpellée. Il m’a profondément touchée.
En 1940, la mondiale est déclarée. Aux États-Unis, deux femmes qui ne se connaissent pas et vivent à quelques centaines de kms l’une de l’autre vont établir une correspondance entre elles. Elles souffrent de la solitude, de l’absence d’un mari, d’un fils partis à la . Elles doivent s’y habituer. L’attente des nouvelles du front est insupportable. Peu à peu, une profonde amitié, une grande tendresse les lient. Chaque lettre agit comme un baume apaisant sur leurs pauvres nerfs. Elles échappent à la réalité, éprouvent à nouveau un sentiment de jeunesse, d’insouciance. Elles partagent leurs inquiétudes, leurs angoisses, elles s’interrogent, racontent leurs joies, leurs peines de la vie quotidienne. Elles s’accrochent à la vie, y décèlent des tas de petits bonheurs, l’odeur du café du matin, le parfum du savon qui rappelle l’être aimé… Elles échangent des recettes de cuisine, elles cultivent leur jardin, s’échangent des conseils. Le futur est incertain. Alors, elles tentent de déceler mille petits bonheurs dans le présent et le vivent intensément. Avec la , les petites choses ordinaires sont devenues extraordinaires.

C’est bien écrit. Une empathie s’établit entre le lecteur et les deux personnages.
C’est un roman plein de sensibilité, de tendresse, d’émotions. J’ai réellement partagé leurs peines, leurs espoirs, leur amour de la vie. Ce roman m’a réchauffé le cœur.

Michelle M.

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles Couverture du livre Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles
Suzanne Hayes et Loretta Nyhan
Gabelire
2016
Grands caractères
443

Deux femmes que tout sépare nouent une relation d’amitié extraordinaire au fil de la plume, et racontent ainsi leur Seconde Guerre mondiale.

États-Unis, années 1940. Glory, enceinte et déjà mère d’un petit garçon, souffre de l’absence de son mari, parti au front, de l’autre côté de l’Atlantique. À des centaines de kilomètres d’elle, Rita, femme et mère de soldat également, n’a pour compagnie que la fiancée de son fils.
Une lettre, envoyée comme une bouteille à la mer, va les réunir. Entre inconnues, on peut tout se dire. Les angoisses, l’attente des êtres aimés, mais aussi les histoires de voisinage, les secrets plus intimes et les recettes de cuisine. Les petites joies qui font que, dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve son chemin.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :