Un classique… De ceux que l’on hésite à saisir sur l’étagère, sans même savoir pourquoi. Mauvais souvenir scolaire peut-être?

Je suis partie à la découverte d’une destinée de femme à une époque où, dans une profonde, les conventions l’emportent.

Thérèse, dont la vie serait écrite de bout en bout par une union de raison et de convenances est une femme d’esprit, profondément imprégnée de la liberté de disposer d’elle-même.

Le est un récit terriblement moderne, un « thriller » également, qui nait de la condition d’une femme prisonnière de son couple provincial et convenu, qui pousse aux comportements extrêmes, jusqu’à ce que…

J’aime les personnages féminins forts, qui ont du relief.

À (re) découvrir.

Sylvia P.

Ce livre a été lu dans le cadre du de l’été

choisi: Un classique que j’ai toujours eu peur de lire

Thérèse Desqueyroux Couverture du livre Thérèse Desqueyroux
François Mauriac
1927
192

Pour éviter le scandale et protéger les intérêts de leur fille, Bernard Desqueyroux, que sa femme Thérèse a tenté d'empoisonner, dépose de telle sorte qu'elle bénéficie d'un non-lieu. Enfermée dans la chambre, Thérèse tombe dans une prostration si complète que son mari, effrayé, ne sait plus quelle décision prendre. Doit-il lui rendre sa liberté ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :