Le club de lecture du 5 février 2016 avait pour thème « Tous au  »!

Voici les livres qui ont été présentés.

Les Abeilles de monsieur Holmes

Mitch Cullin

Sussex, 1947. Sherlock Holmes vit retiré d’un monde dont les mutations et le tapage absurde lui échappent de plus en plus. Seuls le préoccupent à présent ses abeilles, l’écriture et le déclin de sa mémoire. Mais certains êtres cherchent encore auprès de lui des réponses essentielles sur la vie, l’amour ou les limites terriblement humaines de la raison, provoquant la résurgence d’émotions que Holmes avaient si longtemps enfouies, fissurant sa maîtrise légendaire…

L’écriture est belle mais ce Sherlock Holmes vieillissant n’impressionne pas vraiment.

Nancy


Une pomme oubliée

Jean Anglade

 » Nom de gueux !  » jure Mathilde à longueur de journée. Contre qui, contre quoi ? Ultime habitante d’un hameau d’Auvergne, il ne lui reste que ses chèvres, ses poules et son chat à qui faire la causette. Sans oublier le facteur, quand il passe. Mais Mathilde ne renonce à rien : ni à l’espoir de voir son village repeuplé, ni à celui de retrouver son ingrat de fils parti en ville sans jamais plus donner de nouvelles. Illusion de la vie, des derniers jours comptés. Mathilde qui vit encore et qu’on a déjà oubliée…

Un personnage touchant, authentique ; un récit plein de sincérité.

Michelle


Meurtre dans un jardin indien

Vikas Swarup

Playboy millionnaire, l’ignoble Vivek  » Vicky  » Rai est tué lors de sa propre garden-party. Six convives sont suspectés : un bureaucrate possédé par l’esprit de Gandhi ; l’actrice la plus glamour de Bollywood, fan de Nietzsche ; un tout petit aborigène très doué pour l’effraction ; un gamin des rues voleur de portables au physique de jeune premier ; un Monsieur catastrophe texan sous protection judiciaire ; et le must du politicien corrompu, le propre père de la victime. Des palaces de Delhi aux bidonvilles de Mehrauli, des repaires terroristes du Cachemire aux cabanes des îles Andaman, des berges du Gange aux tapis rouges des premières de Bombay, entre soif de justice, vengeances, manigances politiques, quête d’un totem perdu ou d’une fiancée par correspondance, tous les chemins semblent mener au jardin du crime. Mais qui a tué Vicky ?

Portrait d’une société indienne sur fond de policier. Beaucoup d’humour.

Isabelle


Le Rucher du père Voirnot

Frédérique Volot

Quand, en 1871, Jean-Baptiste Voirnot, jeune séminariste, s’installe au presbytère d’un village du vignoble lorrain, il se prend de passion pour son jardin, pour les arbres fruitiers, la vigne alentour, mais plus encore pour les abeilles. Au point d’en oublier la haine que lui réservent certains de ses paroissiens. Pendant que ces derniers se déchirent entre cléricaux et anticléricaux, lui se réfugie dans l’étude méticuleuse d’un nouveau modèle de ruche révolutionnaire qui porte, aujourd’hui encore, son nom. Roman solaire d’une vie dévolue aux abeilles et chronique savoureuse d’un village lorrain, Le Rucher du père Voirnot est une invitation à entrer dans le monde des passions.

Un récit par lequel les abeilles sont beaucoup évoquées. On y parle des gens en Alsace à la fin du 19e siècle.

Ian


Le grand jardin

Francis Dannemark

Florent et Paul sont de faux jumeaux mais de vrais frères. Leur famille vit à la frontière allemande, dans un ancien territoire du Saint-Empire devenu belge après la Première Guerre mondiale. Ils naissent au milieu des années 1950, dans la rumeur à peine éteinte de la guerre de 1940-1945, qui a dévasté la région, et grandissent entre un père tendre, mais fragile et souvent absent, et une mère profondément perturbée, dans une maison plantée au bord d’une vaste forêt, à côté de la scierie familiale. Il y a du cauchemar dans cet univers-là – trop de souffrances, trop de souvenirs noirs, trop d’ombres et de fantômes. La peur n’est pas loin de transformer la vie en impasse. Mais Florent et Paul vont recevoir de l’aide. Notamment celle de Laszlo et Paliki, des nains hongrois un peu magiciens, celle de leur cousine Agathe et, beaucoup plus tard, celle d’un très vieux médecin anglais qui a appris dans un monastère au Cachemire quelques façons de vivre en harmonie. La musique, les films et les livres vont aussi apporter aux deux frères des raisons de ne pas désespérer. Florent le musicien et Paul le professeur de sciences vont peu à peu trouver leur voie et leur équilibre, au fil des années et des épreuves – particulièrement douloureuses dans le cas de Florent, que nous rencontrons au moment où il vient de retrouver ou de perdre la femme de sa vie…

Deux fils racontent avec beaucoup de mélancolie et de questionnement leur vie en Ardennes depuis la 2e moitié du 20e siècle. Belle lecture!

Bénédicte


La petite dame en son jardin de Bruges

Charles Bertin

bertinCharles Bertin, qui est né en 1919, a rêvé de sa grand-mère, morte depuis un demi-siècle. Au matin, ce rêve lui est apparu comme le signe qu’il fallait sans délai rendre visite à la petite dame en son jardin de Bruges.
Dans la manière d’un tissage aux laines délicates se compose alors, au fil du voyage, un portrait d’une tendresse si sensible et d’une véracité si évidente que nul ne saurait lire ces pages sans aller aussitôt à ses propres souvenirs, ni sans ressentir, à l’exemple de Charles Bertin, l’effroi de revoir si bien sans jamais pouvoir franchir le glacis qu’impose la mort.
 
Ce livre est une bulle de plaisir, plein de poésie et de souvenirs de votre mamy. Le bonheur, ça se partage!
Isabel


Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

Barbara Constantine

Tom a onze ans. Il vit dans un vieux mobile home avec Joss, sa mère (plutôt jeune : elle l’a eu à treize ans et demi). Comme Joss adore faire la fête et partir en week-end avec ses copains, Tom se retrouve souvent seul. Et il doit se débrouiller. Pour manger, il va chaparder dans les potagers voisins… Mais comme il a peur de se faire prendre et d’être envoyé à la Ddass (sa mère lui a dit que ça pouvait arriver et qu’elle ne pourrait rien faire pour le récupérer), il fait très attention. Un soir, en cherchant un nouveau jardin où faire ses courses, il tombe sur Madeleine (quatre-vingt-treize ans), allongée au milieu de ses choux, en larmes parce qu elle n arrive pas à se relever. Elle serait certainement morte, la pauvre vieille, si le petit Tom n’était pas passé par là…

Superbe et chaleureux récit de la rencontre de Tom, petit garçon et Madeleine (93 ans). Bon pour le moral! 🙂

Nancy


Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison

Arto Paasilinna

L’inspecteur principal Jalmari Jyllänketo est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Alors que des rumeurs font état de mystérieuses disparitions, il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole : les mines de fer sont devenues des champignonnières ; les terres marécageuses, des potagers bio. Accueilli par la jolie fille de la patronne, Jalmari Jyllänketo ne trouve d’abord rien qui justifie la suspicion des autorités, avant de s’étonner des importantes mesures de sécurité et de la mine patibulaire des ouvriers. Que cachent l’Etang aux Rennes et sa mystérieuse propriétaire ?

Une vision hallucinogène d’une certaine manière de gérer une ferme.

Antonio


La fête du potiron

Agatha Christie

Mrs Drake a organisé chez elle une soirée pour Halloween. Les enfants participent aux préparatifs, avec l’aide d’Ariadne Oliver. Une fillette à la langue bien pendue, Joyce, se vante devant Mrs Oliver d’avoir assisté à un vrai meurtre. Tout le monde lui rit au nez, Joyce ayant la réputation de mentir pour se rendre intéressante. La fête est une réussite, mais, après le départ des invités, on découvre le cadavre de Joyce dans la bibliothèque. Mrs Oliver fait alors appel aux services de son ami, Hercule Poirot.

Laissons-nous guider!

Evelyne

Une plongée dans l’Angleterre des années 60 avec la reine du crime de l’époque. Une bonne enquête mais à l’heure des nouveaux virtuoses du polar, l’intrigue semble mince.

Dorothée

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :