Le nom de Tom Clancy évoque indiscutablement le techno- où, pour ne pas perdre pied, il faut parfois faire des recherches parallèles pour se faire une idée des armes et/ou matériels décrits dans le texte. Pour ma part, pour bien me mettre en situation,  je lis ses romans aussi avec un Atlas pour suivre la géographie de l'action.
Dans Octobre Rouge, j'ai notamment aimé l'idée rocambolesque par laquelle le nouveau sous-marin russe "indétectable" doit échapper à sa propre armée et en même temps faire en sorte que l'armée américaine comprenne qu'il souhaite passer à l'Ouest, le tout sans pouvoir échanger des messages en clair.
Bien évidemment le ne se lit plus de la même manière aujourd'hui que lors de sa sortie, en sachant tout ce que l'on sait de l'évolution de la , mais il reste un très bon thriller. Par ailleurs, pour une fois, le film basé sur le roman "A la poursuite de l'Octobre Rouge" est fort proche et par conséquent pas décevant.

Antonio

Octobre rouge, Livre de Poche, 1990.

Ce roman est disponible dans les bibliothèques de Clabecq, Saintes et Rebecq

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :