En parallèle avec l’énigme l’auteur raconte tout le côté marketing autour de la sortie d’un livre.
L’écrivain est mis à l’honneur, on peut faire un amalgame entre l’auteur, et le héros du livre.
J’ai bien aimé tout le côté marketing autour de la sortie d’un livre ; Joël Dicker montre à quel point le lecteur est manipulé. Tout est fait pour que le lecteur soit tenu en haleine. A la fin du livre on va de rebondissement en rebondissement, le lecteur est un peu mené en bateau !!! Cela devient un peu long et on est content que cela se termine.
Je terminerai par une phrase du livre, Harry donne un conseil à Marcus : "Vous écrivez pour tous ceux qui, dans leur quotidien, auront passé un bon moment grâce à Marcus Goldman."
J’ai passé un bon moment durant cette lecture.

Michèle

La vérité sur l'affaire Harry Quebert, Joël Dicker, Edition de Fallois, 2012

Ce est disponible dans les bibliothèques de Tubize et Clabecq.

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :