Voilà typiquement le type de classiques vers lequel je craignais de tendre la main sans y étouffer de poussière. Erreur!
Plongez-vous dans ce , l’unique, d’Emily Brontë. Un monument de la littérature anglaise.
Souvent adapté au dans une interprétation fausse, le livre est un récit passionnant, que je classerais dans la littérature gothique, et non sentimentale.
Cette saga se déroule dans le nord de l’Angleterre, au 19e siècle, dans une bourgeoisie peu clinquante et rongée d’aspérités.
Heathcliff, le personnage pivot de l’histoire, est complexe, bâtard et métisse (rarement dans les adaptations cinéma…). Son arrivée dans une famille bourgeoise campagnarde dans le contexte de l’époque, suggère beaucoup de comportements dysfonctionnels qui cèleront le destins des personnages.
Vous aimerez Les Hauts si cette époque vous intéresse, si les ambiances gothiques et les paysages anglais vous séduisent, si les passions amoureuses ou les intrigues d’époque vous attirent, et si la complexité des rapports de classes, de rangs et sexes vous parle.
Je le recommande dans la traduction tout aussi classique du surprenant Frédéric Delebecque (Googlez son nom, pour voir…). Et en écoutant Kate Bush, ça va de soi.

⭐⭐⭐⭐⭐

Sylviapiga

Ce livre a été choisi dans le cadre du challenge de l’été 2019
Vu sur les écrans
Thème choisi :
Un roman qui a été adapté plusieurs fois au cinéma ou à la télévision

Les Hauts de Hurle-Vent Couverture du livre Les Hauts de Hurle-Vent
Emily Brontë

LGF
1874
poche
413

Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel. Tous trois grandissent, dans cet amas de sentiments aussi forts qu'opposés. Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour : Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine. La destruction de ces deux familles et de leurs descendances constitue alors son seul objectif. Dans les paysages sauvages et immuables des landes du Yorkshire, les déchirements sont nombreux, et cohabitent dans une passion extrême et des tourments destructeurs...

Laisser un commentaire