Cette auteure connait bien l’Histoire Romaine et son approche du ‘choc’ entre la culture romaine et la culture juive à Rome est extrêmement bien construite. L’histoire est palpitante et le personnage Publius Aurélius Statius est attachant. Certaines explications risquent de paraître un peu longues pour ceux qui aiment la ‘fast-lecture’ mais ces explications sont nécessaires pour bien saisir l’intrigue en cascade.

Pasteur Jacques

Ce livre a été choisi dans le cadre du challenge de l’été 2018

Thème choisi : Un livre que tu as vu quelqu’un lire

In corpore sano Couverture du livre In corpore sano
Danila Comastri Montanari

10-18
2007
274

La vie pourrait être douce pour Publius Aurélius Statius, éminent sénateur de l’Empire romain, séducteur invétéré et épicurien convaincu. Mais ce bon vivant possède aussi un sens aigu de la justice et un sérieux penchant pour les mystères criminels.

Aussi, lorsque la fille de son vieil ami juif Mordechaï meurt dans d’étranges circonstances, apparemment victime d’un avortement raté, Aurélius soupçonne une réalité plus complexe qu’il n’y paraît.

Avec l’aide du roublard Castor, son indispensable affranchi et de Pomponia, une pétulante matrone toujours partante pour se lancer sur la piste du crime, il enquête au cœur du quartier juif du Transtévère.

Mais dans les sombres ruelles de la cité la plus puissante du monde antique, le mal peut prendre bien des visages. Entre un insaisissable fiancé, une vieille nourrice moins folle qu’elle n’en a l’air et un voyou assoiffé de vengeance, les suspects ne manquent pas pour l’infatigable Aurélius.

Laisser un commentaire