Le juge Lantier est appelé à rendre une décision dans une affaire bien singulière. Nous sommes en 1919, au lendemain de la Grande Guerre. Alors que la se reconstruit, Jacques Morlac, un jeune poilu décoré comme héros de guerre est dans l’attente de son jugement au fond d’une cellule de la ville du Berry.
A l’extérieur, son fidèle chien Guillaume aboie désespérément en attendant son maître.

Je découvre Jean-Christophe Rufin avec ce roman inspiré d’une histoire vraie.
Une écriture simple et poétique pour parler de patriotisme, de l’horreur de la guerre mais aussi de l’amour et surtout de la fidélité, le tout enrobé par une bonne dose d’humanisme.
La fidélité à toute épreuve ou un rôle tout désigné pour Guillaume, qui finalement, pourrait être le vrai héros de l’histoire. Quel rôle majeur a-t-il d’ailleurs joué ?
On ne connaîtra l’objet de l’incarcération de Morlac qu’à la fin du roman. Une fin que j’ai d’ailleurs beaucoup aimée. Une très belle découverte en ce qui me concerne.

Catherine

Ce livre a été choisi dans le cadre du de l’été 2018
Thème choisi : Un livre avec un animal qui joue un rôle dans l’intrigue.

Le collier rouge Couverture du livre Le collier rouge
Jean-Christophe Ruffin
Gallimard
2014
155

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l'été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond 'une caserne déserte.
Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.
Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

Trois personnages et, au milieu d'eux, un chien, qui détient la clef du drame ...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :