Roman très touchant et qui nous apprend beaucoup sur cette période très touchante qu’était la guerre. D’autant qu’ici on a la chance (si on peut dire ça) de voir toute cette période via un homme qui a vécu des choses tout bonnement horribles et qui accepte de nous dévoiler son histoire.

Noéline

Ce livre a été lu dans le cadre du de l’été

choisi: Un classique que j’ai toujours eu peur de lire

Au nom de tous les miens Couverture du livre Au nom de tous les miens
Martin Gray

Laffont
1971
413

De la guerre, le petit Martin connaîtra tout : les privations, les humiliations, la peur durant le temps passé au ghetto de Varsovie, l'horreur absolue des camps nazis à Treblinka, la fureur de vivre quand il s'en échappera caché sous un camion, l'abattement et aussi le suprême courage quand il apprendra qu'il a perdu tous les siens...
Et puisqu'il faut bien vivre, il s'engagera ensuite dans l'Armée rouge, puis partira aux États-Unis... Enfin la paix reviendra. Martin reconstruit alors sa vie et rencontre le grand amour en la personne de Dina. C'est dans le sud de la France, par une journée d'été éclatante, que le destin le blessera à nouveau - à mort - en décimant ceux qui lui sont le plus chers. Ce récit de vie, extraordinairement dramatique, a fait le tour du monde.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :