Grisélidis Réal… Une femme magnifique en recherche de liberté absolue. Suisse, humaniste, prostituée. Le noir est une couleur raconte sa fuite, après-guerre, de la Suisse à l’Allemagne avec ses enfants et un noir, « fou », qu’elle a sorti de l’asile. Les noirs, elles les adorent. Elle en sera amoureuse toute sa vie. Le récit est attachant, cru, violent, parfois ad nauseam et plein de tendresse, d’humour, et, je me répète, d’humanité. LNEUC est aussi le reflet d’une époque. La manière dont Grisélidis présente sa vie, simplement, nous interroge. La liberté par la prostitution? L’humanité et la révolution par le sexe sans tabou? Humanité simple et sans concession. À lire. Je vous recommande ce livre. Pour faire la connaissance de cette artiste gitane, engagée, courtisane, vous pouvez consulter quelques vidéos d’archives sur Youtube.

Sylvia

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge de l’été

Challenge choisi: Une histoire vraie

Le noir est une couleur Couverture du livre Le noir est une couleur
Grisélidis Réal
histoire vraie
Gallimard
2015
poche
351

Le noir est une couleur naît avec les années 60. Une jeune mère s’enfuit en Allemagne avec ses enfants et Bill, son amant noir américain, arraché à un asile psychiatrique genevois. Au terme de leur cavale, l’étrange famille va échouer à Munich, ville a priori hostile à leur mauvais genre. Petit à petit, pour survivre et échapper à l’inertie psychique de son compagnon, la narratrice va, sans souteneur ni tabou, se livrer à la prostitution.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :