Très beau livre de vie, bel exemple d’endurance face aux éléments en montagne. L’auteur a failli tout perdre: sa vie, sa femme et ses enfants à cause de sa passion. Il a dû se reconstruire.

Cela vaut-il la peine de vivre sa passion au-delà des limites?

Annie

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge de l’été

Challenge choisi: un livre adapté au cinéma ou à la télévision

Laissé pour mort à l'Everest Couverture du livre Laissé pour mort à l'Everest
Beck Weathers

Glénat
2015
262

En 1996, huit alpinistes périssent à l’Everest dans une tempête tragiquement célèbre, tandis que le neuvième homme de l’expédition, déjà considéré comme mort, en réchappe miraculeusement, au prix d’un calvaire inhumain. Beck Weathers a survécu, mais l’épreuve la plus difficile reste devant lui : le retour à une existence « normale ».
Car lorsque le docteur Beck Weathers est arrivé en Himalaya, obsédé par l’ascension du plus haut sommet de chaque continent, sa vie était en miettes. Son mariage ne tenait plus qu’à un fil et la relation avec ses deux enfants ne valait guère mieux. La dépression le minait depuis des années et la montagne était une échappatoire.
Un second miracle a voulu que Beck Weathers, le corps, le cœur et l’esprit meurtris, se relève de cette tragédie personnelle. Sa femme, qui n’avait pas cru à sa mort, ne s’est pas résolue davantage à condamner leur couple, pour peu que Beck vienne à bout de ses démons.
Le témoignage de Peach Weathers se mêle au récit de l’alpiniste pour raconter avec sincérité, humour et lucidité la renaissance d'un homme et d'une famille.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :