laferriere

J’ai découvert ce auteur par l’émission Thé ou Café un dimanche matin à 7h.

J’ai d’abord cru qu’il faisait l’apologie de la sieste, et bien non! J’ai découvert un grand sage, un philosophe ; ce qu’il écrit est beau à lire, est pointu. Je l’ai vraiment découvert pages après pages, c’est un grand monsieur.

Annie

L’art presque perdu de ne rien faire, Dany Laferrière, Grasset, 2014.

Ce roman est disponible à la bibliothèque de Saintes.

Et vous? Qu’en avez-vous pensé?
Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :