Je ne connaissais pas du tout l'écrivain : Xavier Hanotte. J'avais entendu parler du livre lors d'une visite à Ypres et je l'ai abordé en connaissance de cause.

Si le démarrage se fait en douceur, au fur et à mesure qu'on avance dans la lecture on s’imprègne des personnages et on s'y attache. L'idée de la superposition des deux parcours sur un même chemin à une cinquantaine d'années de différence est payante. Le même paysage vu par les yeux avides de curiosité d'un enfant de huit ans et par le caporal qui remonte au front à travers les horreurs de la première mondiale. Le lien ou connexion entre les deux époques est très bien trouvé. Les chapitres du passé et du présent s'alternent mais avec une sorte de continuité que si l'on ne prend pas garde on continue à lire croyant être à une époque alors qu'on est dans l'autre.  


Avoir assisté au "Last Post", visité Ypres, ses monuments, édifices, remparts et différents lieux historiques aident beaucoup à la visualisation des lieux décrits.


Cela m'arrive rarement, mais à la fin du livre j'étais vraiment ému.

Antonio

Les lieux communsXavier Hanotte, Belfond, 2002

Ce est disponible à la bibliothèque de Tubize

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :