Pas vraiment d’action dans ce , juste une réflexion sur la façon dont le quotidien nous absorbe et peut nous éloigner les uns des autres, sur l’importance et la difficulté à rester fidèles à nos idéaux et donc à nous-mêmes.
Selon l’auteur, le secret réside dans une écoute sans jugement, dans une attention à l’autre, dans une manière de donner du temps au temps pour laisser les blessures cicatriser. Il fait l’éloge de la « zen attitude » sans jamais la mentionner explicitement.

J’ai aimé l’analyse fouillée des relations complexes ente le frère et la sœur, les portraits psychologiques des personnages, l’approche de la mentalité japonaise. J’ai adoré la façon dont la nature et les éléments sont dépeints. Immédiatement j’ai pensé aux estampes des maîtres japonais.
L’auteur restitue aussi avec talent les atmosphères : une station balnéaire vidée de ses touristes en fin de saison, le calme d’un temple,…

Christiane

Le coeur régulier, Olivier Adam, éd. de l'Olivier, 2010.

Ce roman est disponible dans les bibliothèques de Tubize, Clabecq et Saintes.

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :