Stuart Neville

Né en 1972 en du Nord, Stuart Neville est un grand amateur de bière Guiness, pur produit Celte. Il a été musicien, compositeur, enseignant, vendeur, boulanger et doublure d'un comédien local. Actuellement, en plus de l'écriture qu'il pratique à 3/4 temps, il est designer multimédia et féru de nouvelles technologies. Toujours considéré comme un jeune écrivain, il compte 3 romans et une nouvelle à son actif.

 

Résumé

L'accord de paix signé en 1998, mettant fin à trente années de guerre en Irlande du Nord, n'a pas effacé toutes les cicatrices. La haine reste vive entre Loyalistes anglais d'un côté , et indépendantistes de l'autre.

Gerry Fegan, un ancien activiste de l'IRA, sort de prison après douze ans d'incarcération. Même s'il a renoncé à toute forme d'engagement, il ne parvient pas à retrouver une vie normale. Considéré comme un héros dans le quartier catholique de Falls Road, mais devenu dépressif et alcoolique, il est hanté par douze fantômes: une femme et son bébé tués dans l'explosion d'une bombe qu'il avait placé; un soldat anglais; des miliciens loyalistes… Ces "suiveurs" comme il les appelle et qu'il est évidemment seul à voir, ne le lâchent pas, lui parlent et demandent la rançon du sang. Pour qu'ils le laissent en paix, il décide d'éliminer ceux qui lui avaient ordonné de tuer. Gerry Fegan se retrouve donc contre ses anciens chefs, activistes devenus politiciens, profiteurs en tout genre , "balances" et manipulateurs.

Le romancier Stuart Neville, s'attache à cet homme rongé par la culpabilité et nous entraîne dans cette poursuite impitoyable, où les vengeances ne laissent place à aucune pitié. Une femme sera-t-elle la rédemption de Gerry? On le saura en lisant ce haletant, où les fresques peintes, les slogans, les barbelés et les plaques commémoratives du quartier de Falls Road témoignent encore d'un passé ineffable.

Ian

Les fantômes de Belfast, Stuart Neville, Rivages, 2011

Ce thriller est disponible dans les bibliothèques de Clabecq et de Tubize

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :