Eva, une femme célibataire ayant une relation avec un homme marié depuis plusieurs années, reçoit un appel téléphonique de Vito. Il voudrait la revoir une dernière fois avant de mourir. Eva n’hésite pas, elle prend le train de son du Sud jusqu’en Calabre. Elle va traverser toute l’Italie. Tout au long du trajet, Eva se rappelle son enfance.

En parallèle (nous jonglons de paragraphe en paragraphe), la mère d’Eva, Gerda, raconte sa vie dans cette région des Tyrol du Sud de 1919 à 1992. Très vite elle sera « fille mère » et rejetée par sa famille mais grâce à son travail,Gerda deviendra une femme libre et fière de l’être.

 

J’ai beaucoup aimé ce livre 4/5 :

1. J’ai appris l’histoire des Tyrol du Sud ou Haut-Adige. L’auteur a essayé d’être le plus juste possible.

2. Le parcours de cette femme que la vie n’a pas épargné et qui reste très digne.

3. L’auteur aborde différents thèmes : l’homosexualité (qui devait être tue à l’époque), les syndicats qui apparaissent, le terrorisme en Italie…

4. Une petite intrigue : qui est Vito ?

 

Michèle

Eva dort, Francesca Melandri, Gallimard, 2012

Ce est disponible à la bibliothèque de Tubize

Et vous, Qu'en avez-vous pensé?

Laissez-nous vos commentaires.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :